vendredi 13 juin 2014

Soutien aux luttes contre l'accord Unédic


Avec le taux important de précarité à France Télévisions (15 à 20% des effectifs équivalents temps plein), la lutte actuelle des salarié(e)s précaires (intermittents, intérimaires notamment) contre l'agrément Unédic a une résonnance concrète dans le service public de l’audiovisuel.

Ces luttes sont en train de monter en puissance dans de nombreuses villes de France, au fur et à mesure que se rapproche le possible agrément par le ministère du travail.

Notre responsabilité est de soutenir ces mouvements parce que d'une part, nous revendiquons tous de vivre dans une société juste et solidaire, et que, d'autre part,  ce mouvement concerne au moins 3000 salarié(e)s précaires à France Télévisions, soit près un tiers des effectifs physiques.

L’union syndicale Solidaires et le syndicat SUD Culture ont lancé un appel à amplifier la mobilisation (lire ici).

Le syndicat CGT spectacle a déposé un préavis de grève jusqu'au 30 juin (lire ici) et SUD Culture vient de faire de même pour le secteur privé (lire ici).

Le syndicat SUD France Télévisions, adhérent de l’union SUD Culture Médias Solidaires, soutient l’ensemble des revendications et des mobilisations. Nous ne pouvons laisser le Medef dicter sa loi et s’engraisser sur le dos des salarié(e)s, des précaires et des chômeurs.

Le syndicat SUD France Télévisions, non représentatif au niveau national, ne peut pas déposer de préavis de grève national. Mais il soutiendra toutes les actions syndicales unitaires qui viseraient à amplifier la pression sur le ministre du travail afin qu’il n’accorde pas son agrément à l’accord Unédic du 22 mars 2014, signé entre le Médef et les syndicats FO, CFTC et CFDT, véritable régression des droits des précaires (le détail, lire ici).

Le syndicat SUD salue l’action des salarié(e)s de France Télévisions, de TelFrance et des Films du Soleil qui, le 6 mai dernier, sur le tournage de « plus belle la vie », ont débrayé en soutien au mouvement. Il appelle à multiplier les actions de soutien dans tous les sites de France Télévisions, comme ce qui a été fait aujourd'hui à Montpellier.

                                               Toulouse, le 13 juin 2014
Télécharger le communiqué ici

France 3 - site de Montpellier - 13 juin
Pour en savoir plus en quelques clics :

Un vidéo-tract de la CIP (coordination des intermittents et précaires) :
« le déficit intermittent n’existe pas », cliquez sur ce lien :
ou celui-ci

 
Vidéo de l’échange entre Aurélie Filippeti et des intermittents nus, cliquez sur le lien :
Pourquoi ces saltimbanques ne sont pas des profiteurs ? (France Culture)
"Le monde selon Edwy Plenel"

 
DANS LA PRESSE  :


CIP : coordination nationale des intermittents et précaires :


Les luttes de la CIP près de chez vous : La liste des 25 CIP en france
http://cip-france.org/

Le suivi des infos, la CIP d'Ile de France  : http://www.cip-idf.org/

COMMUNIQUES

Interruption du tournage de la quotidienne de Plus belle la vie Marseille, 6 juin 2014
Nous les intermittents du spectacle et salariés de France Télévision,
Telfrance et les films du Soleil sommes en grève pour dénoncer l'accord du
22 mars 2014 relatif, entre autre, au différé d'indemnisation de notre
régime d’assurance chômage. Nous ne bénéficions pas d'un régime de faveur contrairement aux idées reçues et souhaitons aujourd'hui trouver une solution juste et pérenne.
Nous tenons à affirmer notre soutien et notre entière solidarité aux
mouvements en cours.


Appel à la grève sur ARTE le 16 juin (par SNJ et SRTCA) : lire ici


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire