mercredi 15 janvier 2014

Entrave syndicale à France Télévisions : La direction condamnée par la justice !

Après l’expulsion du syndicat SUD du siège de France Télévisions, le 10 juin 2013, le syndicat SUD France Télévisions a porté l’affaire devant  le Tribunal de Grande Instance de Paris. Celui-ci a donné gain de cause au syndicat SUD dans son jugement du 14 janvier 2014, sur 2 points essentiels, à savoir :

- il a jugé que les modalités d’expulsion de notre local au siège de France Télévisions (local fracturé, archives et documents de travail sous scellés) constituaient une voie de fait illicite et il a condamné l’entreprise à verser des dommages et intérêts au syndicat SUD.

- il a ordonné à France Télévisions d’autoriser le libre accès du syndicat SUD à la communication intranet, le critère prévu par nos accords collectifs étant jugé discriminatoire.

Cette décision est le fruit de la détermination des adhérents du syndicat SUD qui, depuis 2010 et la perte de notre représentativité nationale,  ne se résignent pas !

2013, une année jonchée d'embûches pour SUD !
En 2014, si vous souhaitez nous aider et changer la donne, cliquez ici puis ici.

Sans personnel administratif pour aider au fonctionnement du syndicat, ni délégué central, sans accès aux négociations, avec peu de moyens d’actions et de temps de délégation, face à une Direction des ressources humaines autoritaire et menaçante, ces irréductibles de la Solidarité, de l’Unité, et de la Démocratie, contrent pas à pas, avec leurs moyens, souvent  bénévoles, les atteintes au droit du travail et à la dignité humaine.



Des irréductibles qui dénoncent la gestion des ressources humaines qui n'a de cesse d'utiliser des procédures juridiques coûteuses, alors que l’entreprise aurait tant besoin d'argent pour se redresser.
Il est grand temps que Rémy Pflimlin, PDG de l’entreprise, et notre actionnaire, l’Etat, changent de cap !



 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire